Stéphane Arrami

Stéphane Arrami à Genève

Exigences pour l'amazighité en Tunisie

La Tunisie doit s'engager dans la co-officialité de tamazight, la langue berbère unifiée, comme ses parlers locaux, la chelha, la tachaouit toutes deux amazighes (berbères), la koinè derja tunisienne. L'amazigh devra dans le futur du pays figurer dans sa constitution en tant que socle historique et identitaire.

Guellala Fête de la Révolution - Photographie Stéphane Arrami

Stéphane ARRAMI : « L'essentiel est d'officialiser tamazight en Tunisie dans une vision globale nord-africaine »

Jules Michto (Tel Quel) : Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter ?

Stéphane ARRAMI : Informaticien et communicant de métier, j’ai eu la chance de réaliser les portails pionniers de l’internet amazigh tels que Tunisie Amazigh et Kabyle.com. Ce travail passionnant se construit grâce au soutien des militants de par le monde entier.

Stéphane ARRAMI, mes liens avec la Tunisie, la Kabylie et Tamazgha

Une jeunesse en Tunisie, de double nationalité je peux agir pour la valorisation du patrimoine amazigh aussi bien en France qu'en Tunisie.

De père kabyle (en Kabylie) j'ai aussi fondé le site Kabyle.com dans un long processus de recherche de mes origines. N'étant pas de nationalité algérienne mais bien kabyle, je me considère aussi de nationalité kabyle.